Cyberweb
Bienvenue sur CyberWeb
forum divers, jeux en ligne, applications...

Afin de profiter pleinement de tout ce que vous offre notre forum, merci de vous identifier si vous êtes déjà membre ou de rejoindre notre communauté si vous ne l'êtes pas encore.
Connexion

Récupérer mon mot de passe

Décembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

WebRadio
Call of Duty : Modern Warfare 3

Mar 1 Nov - 12:41 par discretor

Est voici un évènement mondial la sortie d'un des plus grand jeu Call of Duty : Modern Warfare 3!!!!!!!!!!!!!


Le 8 novembre 2011 date de sa sortie alors soyez présents.


Commentaires: 0

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Le Hobbit : Un Voyage Inattendu
Jeu 4 Oct - 20:20 par 123chose123

» 007 - Skyfall
Mer 3 Oct - 19:11 par 123chose123

» Jérémie photographe
Jeu 22 Déc - 19:08 par jejetof

» Team cyberweb
Mar 15 Nov - 20:58 par discretor

» Activité
Lun 14 Nov - 21:38 par discretor

» Une attaque contre l'Iran ?
Lun 14 Nov - 21:12 par Loïc

» Le Chat Potté
Dim 6 Nov - 12:05 par Loïc

» Call of Duty : Modern Warfare 3
Mar 1 Nov - 12:41 par discretor

» Magic
Lun 31 Oct - 13:44 par discretor

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 


Marque-page social

Marque-page social digg  Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de Cyberweb sur votre site de social bookmarking

Mots-clés

Sondage

Utilisez-vous ...

50% 50% [ 1 ]
50% 50% [ 1 ]
0% 0% [ 0 ]
0% 0% [ 0 ]
0% 0% [ 0 ]

Total des votes : 2

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 41 le Ven 9 Juin - 5:18
News CyberWeb

___________

Nous souhaitons la

bienvenue aux

nouveaux membres

sur le forum ! =)

 

Copyright 2008-2011
CyberWeb,
tous droits
réservés.




Just Cause 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

29032010

Message 

Just Cause 2




Just Cause 2


Quelques années après avoir débarrassé San Esperito de son régime dictatorial, Rico Rodriguez est cette fois sollicité pour libérer le peuple de l'île de Panao. Plus incontrôlable que jamais, l'agent américain a carte blanche pour mener à bien sa mission et compte exploiter au mieux les deux mamelles de son profil atypique : sa maîtrise du combo grappin/parachute et ses compétences de pilote de véhicules terriens, aériens et maritimes.
Editeur : Square Enix

Développeur : Avalanche Studios

Type : Action

Support : Blu-ray

Multijoueurs : Non

  • Sortie France : 26 mars 2010
    (23 mars 2010 aux Etats-Unis)

  • Version : Française intégrale

    Classification : Déconseillé aux - de 16 ans

    Web : Site web officiel

  • Existe aussi sur :



  • Rico Rodriguez est employé par l'Agence et débarque sur Panao avec une mission double. Tout d'abord, retrouver la trace de Tom Sheldon, son mentor précédemment parachuté sur l'île mais qui ne donne plus signe de vie. Ensuite, découvrir pourquoi Pandak Panay a sans doute fait assassiner son propre Père pour s'autoproclamer chef de la nation de Panao. Pour ce faire, notre petit Rico va devoir infiltrer successivement les trois factions rebelles qui s'opposent aux armées du gouvernement aux quatre coins de l'île et de ses quelques 1 000 km². Les Reapers, les Roaches et les Ular Boys vont alors accueillir Rico en tant que mercenaire, sans se douter de ses réelles intentions. L'agent va donc se muer en révolutionnaire pour percer le mystère gardé par ce lieu d'apparence paradisiaque mais hanté par d'incessants conflits. Les joueurs ne doivent cependant pas attendre des miracles de ce scénario que les développeurs utilisent uniquement comme prétexte afin de justifier le chaos que va devoir semer Rico. La pauvreté des dialogues et l'importance toute relative des cinématiques sont là pour nous rappeler qu'il s'agit avant tout d'un jeu d'action hyper bourrin et qu'à la profondeur de l'histoire, on a préféré le fun et la liberté.

    Les gunfights peuvent être abordé de deux manières : avec le grappin ou avec les armes.
    A l'inverse de nombreux GTA-like, le joueur a en effet tout le loisir de visiter l'intégralité de la map avant de lancer les hostilités. Pas de zone à débloquer, pas de mur invisible qui bride la progression, simplement une carte gigantesque dont l'exploration est possible à n'importe quel moment. Afin de se mouvoir rapidement sur cet immense terrain de jeu, l'utilisateur n'a que l'embarras du choix. Il peut utiliser un véhicule parmi la centaine qui transite sur l'île ou profiter des services d'un certain Don Motelsh, fournisseur en armes et véhicules en tout genre, mais surtout en mesure de l'évacuer d'un point à l'autre de la map en quelques secondes grâce à son hélicoptère. Des hélicos, Rico peut en trouver par ses propres moyens, comme il peut dénicher un gros porteur, un avion de chasse, une voiture de courses, une limousine, un quad, un scooter, un bateau à moteur ou encore un camion de transport... Les joueurs sont en ce sens particulièrement gâtés et pourront se déplacer aisément d'autant qu'une ultime solution s'impose d'elle-même : le grappin. Couplé au parachute, celui-ci permet par moments d'échapper à un gunfight qui tourne mal et dispose d'une portée record d'environ 100 mètres ! Autant dire qu'avec lui, les déplacements à pied, c'est terminé !

    Voler un hélico est quelque chose de simple et de commun dans Just Cause 2.
    Mais réduire le grappin à un bon moyen de s'éviter des crampes serait presque lui faire injure. Le grappin, c'est aussi et surtout l'arme principale de Rico, celle qui lui permet toutes les fantaisies et qui fait nettement ressortir le côté second degré de Just Cause 2. En l'utilisant, notre héros peut faire endurer les pires souffrances à ses ennemis. Qu'il s'agisse de faire chuter des snipers de leur position ou de déloger le mitrailleur de sa tourelle, le grappin s'avère précieux, notamment lorsque l'on ne possède pas d'arme de précision. Mais au fil du temps, le joueur découvre que cet objet peut servir d'outil de torture puisqu'en pointant un ennemi puis un mur ou un arbre, il est tôt fait de le transformer en pantin, pendu et impuissant, soumis à vos désirs qui sont souvent ceux de l'exécuter. Ensuite, rien ne vous empêche de pousser le délire encore plus loin en attachant un militaire à l'arrière de votre véhicule, puis en le traînant jusqu'à ce qu'il succombe à ses blessures. Au final, le grappin est à la fois un moyen de se déplacer et de se défendre, utile lorsque vous êtes perdu au milieu d'une forêt où chaque arbre se transformera en point d'appui ou lorsque vous n'avez plus la moindre munition pour résister aux attaques ennemies.

    Pour prendre possession d'un complexe militaire, il faut passer par la case tourelle.
    La progression de Just Cause 2 se fait à travers différents types de missions. Les captures de base tout d'abord, qui consistent à déposséder l'armée d'un complexe avant de détruire toutes leurs installations. Ce type de mission est sans doute le noyau faible du jeu dans la mesure où elles se répètent sans aucune variété, suivant un mode opératoire inflexible. Avec quatre membres de la faction que vous aidez, vous commencez par pénétrer la base afin d'ouvrir un accès en piratant un ordinateur puis devez survivre à plusieurs salves d'ennemis avant de terminer par abattre ou voler un hélicoptère. Le gros problème de ces captures de base, c'est leur répétitivité et le fait que chaque complexe ressemble à tous les autres. En parallèle, Rico va devoir rendre tout un tas de services aux différentes factions dans des missions un brin plus variées mais qui tourneront quasi systématiquement à la destruction. Il lui faudra libérer des membres promis à l'exécution, voler des données, des armes, des véhicules pour au final fragiliser l'armée jusqu'à lui reprendre le contrôle d'une partie de la map. Celle-ci est grossièrement composée de huit territoires au départ de l'aventure, tous sous le contrôle du gouvernement, qu'il va falloir reprendre ainsi un à un.

    LOST dans Just Cause 2 ?
    Mais tout un tas d'autres missions attendent Rico, dont certaines n'ont pas d'impact sur l'histoire mais permettent de débloquer l'accès à de nouveaux objectifs. On pense notamment aux nombreuses courses (en solo uniquement, à checkpoints) qui, malgré un niveau de difficulté ridiculement faible, permettent d'empocher quelques crédits ou des pièces nécessaires à l'évolution des armes et véhicules que peut fournir Don Motelsh. Ces pièces-là sont du reste disséminées partout sur l'île et participeront à gonfler votre pourcentage de progression. Que ce soit sur la route, en ville, dans de petits villages ou dans les nombreux complexes militaires, elles sont d'une importance assez cruciale. Mais le type de missions à ne pas louper, ce sont celles confiées par l'Agence. Elles font généralement évoluer considérablement l'intrigue et révèlent des détails croustillants sur les différents protagonistes de l'histoire, c'est pourquoi leur durée et leur difficulté sont bien supérieurs à la moyenne des autres missions. Pour éviter de vous spoiler, nous n'en révèleront pas les détails car les missions de l'Agence se comptent sur les doigts d'une main et demi.

    Avouez que cela donne envie !
    Le sentiment de liberté que l'on éprouve dans Just Cause 2 est assez nouveau dans la mesure où l'on est beaucoup plus indépendant encore que dans un GTA-like classique. Indépendant dans les déplacements mais aussi dans le choix des armes, dans l'ordre des missions et surtout, dans la manière de s'imposer en gunfight. Si l'on regrette que le système de couverture soit aussi peu développé, on apprécie pouvoir choisir d'utiliser ses munitions ou d'attaquer au maximum au grappin, afin de se défaire d'une IA qui, avouons-le, n'est pas des plus efficaces. Pourtant, elle est suffisamment coriace pour faire durer les gunfights mais demeure vraiment trop prévisible. Si le mot liberté revient souvent lorsque l'on parle de Just Cause 2, c'est aussi parce que les phases d'affrontements en véhicules permettent des cascades improbables mais fun au possible ! S'il veut se défaire d'un 4x4 de l'armée un peu trop collant, Rico peut sortir de son véhicule, monter sur le toit puis, à l'aide de son grappin, s'inviter sur celui de ses ennemis. Le transfert se fait avec une facilité déconcertante et après avoir tué le passager, il lui suffit de se débarrasser du conducteur en appuyant successivement sur trois touches sous la forme d'actions contextuelles. Idem si vous décidez de vous attaquer à un hélico, le harponner puis en prendre le contrôle de la sorte est bien plus dynamique et efficace que de tenter de l'abattre avec un lance-roquettes ou l'une des nombreuses autres armes du jeu.

    Les différentes courses du jeu sont sympathiques mais un brin faciles.
    Sous ses airs de jeu d'action pur et dur, Just Cause 2 offre tout de même des moments de calme durant lesquels le joueur peut profiter de sa technique et surtout de son cycle jour/nuit magistralement maîtrisé. La variation des conditions météo mêlée à ces changements de couleurs en fonction du moment de la journée offre des paysages d'une rare beauté. Bien que quelques soucis techniques viennent ternir ce constat, on apprécie que l'immensité de la map ne soit payée par aucun temps de chargement ni par une réalisation loupée. Bien au contraire, celle-ci est tout à fait au niveau de ce que l'on attendait et on s'habitue rapidement au clipping qui vient régulièrement s'inviter lorsque l'on se déplace par la voie des airs. En revanche, les cinématiques, en plus de n'être que très rarement utiles, font ressortir quelques grossiers défauts, notamment sur le contour des visages des personnages ou via quelques textures indignes d'une machine HD. Qu'importe, on préfère retenir la fluidité du jeu, la mise en scène de ses combats routiers et l'impression de voler procurée par les déplacements en grappin, le parachute ou le base jump. On précisera simplement que nous avons rencontré quelques bugs dérangeants qui laissent penser que le souci du détail n'a pas été le même à tous les niveaux. Balles qui passent au travers de l'IA, scripts qui ne se déclenchent pas, points de passage qui se rechargent mal... Heureusement, ceux-si sont aussi rares qu'énervants !



    Les notes




    • Graphismes 16/20


      Les 1 000 km² de la map n'ont finalement que très peu de conséquences néfastes sur le plan technique. Certes, on peut toujours reprocher au jeu son clipping ou ses cinématiques qui transpirent le manque de finition. Mais in-game, nous n'avons pas grand-chose à reprocher à la réalisation en dehors du fait que les complexes militaires manquent de variété. Pour le reste, c'est un sans-faute. Le jeu est fluide, les décors magnifiquement dépaysants et les déplacements félins de Rico font systématiquement leur petit effet.

    • Jouabilité 16/20


      Le gameplay nécessite environ 3 à 4 heures de pratique pour être en partie maîtrisé. Manier aisément le grappin n'est pas immédiat mais dès lors qu'il a enregistré les mécanismes de Just Cause 2 dans sa petite tête, le joueur prend un plaisir fou à se déplacer avec Rico. Il apprécie également la variété des contrôles et la possibilité de rendre justice à sa façon. L'expérience peut être réellement différente d'un utilisateur à l'autre, en fonction de son goût plus ou moins prononcé pour les gunfights et/ou la plate-forme.

    • Durée de vie 17/20


      Comptez un peu moins de 20 heures de jeu pour voir le bout de l'aventure. Si vous souhaitez terminer le jeu à 100%, vous pouvez facilement doubler le compteur tant Panao regorge de lieux à découvrir puis à explorer et de missions annexes comme les fameuses courses à checkpoints. Notre plus grand regret est l'absence de multijoueur, un mode qui se serait pourtant parfaitement marié avec le style de Just Cause 2.

    • Bande son 16/20


      Les bruitages des moteurs ont été vraiment soignés, à l'instar de tous ceux qui entourent Rico lorsque celui-ci est en parachute ou en chute libre. Les musiques sont elles aussi particulièrement bien choisies, notamment en exploration. En revanche, les doublages français laissent perplexe.

    • Scénario 12/20


      Vous l'aurez deviné, il ne faut pas s'attendre à une histoire et à des dialogues aussi riches que dans un GTA. Au contraire, on ne peut pas faire beaucoup plus plat et les développeurs ne s'en cachent même pas en nous resservant 50 fois les mêmes cinématiques, simplement différemment doublées. Un point qu'on pourra tout de même leur reprocher et qui donne au jeu ce côté inachevé qui dérange fortement.

    • Note Générale 15/20


      Just Cause 2 est le résultat épatant d'une recette assez simple mais que les équipes d'Avalanche Studios maîtrisent bien. En s'adressant directement à un public qui n'a que faire de dialogues inspirés et d'une trame haletante, Just Cause 2 offre un fun jusqu'à présent jamais atteint et un sentiment de liberté que rien ni personne ne pourra lui enlever. Pourtant, on demeure assez frustré de ses faux pas, que ce soit la répétitivité des missions ou le manque de soin apporté à certains aspects du jeu qui en sus, se révèle quelque peu buggé. S'il manque une marche, ce GTA-like n'en reste pas moins fort recommandable car doté d'un gameplay particulièrement appréciable après une bonne dizaine d'heures de jeu. Amusant, visuellement impressionnant, Just Cause 2 réussit son pari et s'impose comme un jeu que les fanas d'action se doivent impérativement de posséder.


    Merci à Jeux Vidéos.com
    et à "Rivoal" Firemag



    Chips = Pomme de terre ! Pomme de terre = LEGUMES ! Donc Chips = Legumes affraid
    avatar
    Loïc
    CyberAdmin
    CyberAdmin

    Masculin
    Nombre de messages : 744
    Age : 20
    Localisation : Devant mon PC...
    Emploi/loisirs : DS, PC, Kayak
    Caractère et humeur. : Variable ...
    Date d'inscription : 19/04/2008

    http://cyberweb.forumdeouf.com

    Revenir en haut Aller en bas

    Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

    Just Cause 2 :: Commentaires

    avatar

    Message le Mar 30 Mar - 20:06 par discretor

    D après la note de se jeu il a l air pas très top.

    Revenir en haut Aller en bas

    avatar

    Message le Mar 30 Mar - 21:53 par Loïc

    disons que c'est une remake de GTA ...

    Revenir en haut Aller en bas

    Message  par Contenu sponsorisé

    Revenir en haut Aller en bas

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum